James Bond



Dessin réalisé sur demande de son créateur

Présentation


Son nom est Bond, James Bond... Agent double zéro sept de sa gracieuse Majesté. Mais qui est-il ?

Le nom de James Bond est celui d'un ornithologue dont Ian Fleming lisait un livre quand il voulait trouver un nom pour son personnage.

Né à peu près vers 1921 d'un père écossais Andrews bond, et d'une mère suisse Monique Delacroix, la famille paternelle remonterait à Norman Le Bond en 1180. Personnage doté d’une devise superbe et digne de son dernier descendant: « Le monde ne suffit pas ». (Orbis non sufficit)


Blason de la famille Bond

Il parle l’anglais, le français et l’allemand, il présente des aptitudes dans la majorité des sports, tout particulièrement la boxe, le judo et le ski. De plus il a une pratique suffisante du golf. On retrouve ces différentes qualités sportives dans les films : la partie de golf dans « Goldfinger », le ski notamment dans « Au service secret de sa majesté » et « Rien que pour vos yeux ».

En 1932, il perd ses parents dans un accident de montagne vers Chamonix (il avait 11 ans) et trouve refuge chez sa tante (sœur de son père) Miss Charmian Bond en angleterre.

En 1933, il rentre à Eton (et ressort au bout du second trimestre du à son comportement « présumé » avec la femme de chambre) puis à Fettes où il devient un excellent sportif (surtout en boxe). James Bond peut parler une variété de langues différentes, plus notablement le russe et le japonais.
Dans l'adaptation cinématographique de James Bond, on apprend qu'il est diplômé des langues Orientales de l'Université de Cambridge, comme exposé dans « On ne vit que deux fois ». Il fait aussi allusion à Oxford pour étudier le danois dans « Demain ne meurt jamais ».

En 1941, il a menti sur son âge pour entrer à la Réserve de Volontaire Navale Royale.
Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, il est arrivé avec le rang de Commandant avant son entrée dans le service secret britannique. (il maintient ce rang).
Remarque : James Bond est commander dans la marine britannique, ce qui veut dire capitaine de frégate, mal traduit dans la VF des films par « commandeur ».

Le commander James Bond, agent du bras international des services secret britannique siège à Londres dans un bâtiment donnant sur le parc de Régent . Sous le nom « Universal Export », le service secret britannique fictif de Bond commençant en 1995 prendra le nom réel du Service d'Intelligence Secret (SIS), plus généralement connu sous le nom de MI6. (Section d’Intelligence Militaire N°6)

Comme agent des services secrets britanniques, Bond tient pour nom de code « 007 ». Le double 00, préfixe de son matricule indique son permis de tuer dans l'exécution de ses fonctions.

James Bond est célèbre pour commander ses Vodka-Martini « secoué mais non agité », bien que le « Bond » littéraire boive également du champagne et du Bourbon de Genièvre.

En raison des nombreux changements de Ian Fleming dans les dates et les périodes dans lesquelles les événements se sont produits, l’année spécifique de la naissance de Bond est inconnu. La plupart des chercheurs ou biographes ont conclu que James Bond est né dans les années 1920, 1921 ou 1924.

Selon « James Bond: The authorised biography of 007 » de John Pearson, bond est né le 11 novembre 1920 mais aucun roman de Fleming ne le confirme. Le roman « On ne vit que deux fois » fait référence sur l'année de la naissance de Bond en 1924.

Dans le roman, M écrit une nécrologie sur James Bond, le croyant mort. Il écrit que Bond avait quitté l'école quand il avait 17 ans et a rejoint le Ministère de la Défense nationale en 1941. Alors il est né en 1924.
Avant cela, le Tigre Tanaka, le chef du Service secret japonais, déclare que Bond est né l'année du rat, donc 1924.

Mais il y aussi un autre débat : Où James Bond est né ? Selon Pearson, Bond est né près d'Essen en Allemagne ; cependant, Charlie Higson, dans son roman SilverFin prétend que James Bond est né en Suisse. Insoucieusement, James Bond est incontestablement britannique.

Le personnage


James Bond est un personnage de fiction créé par l'auteur britannique Ian Fleming (1908-1964). Après la mort de Fleming, les aventures de Bond ont été écrites par Robert Markham puis John Gardner et enfin Raymond Benson.

Depuis 2005, Charlie Higson rédige les aventures du jeune James Bond, encore adolescent, étudiant au collège d'Eton.

Signalons également que John Pearson a écrit une biographie imaginaire de James Bond et que comme John Gardner et Raymond Benson, Christopher Wood a rédigé les novélisations de ses propres scénarios de films de James bond.

A côté des 13 romans de Ian Fleming, et des quelques 21 films, la bande dessinée est née en 1958, dans les pages du Daily Express. A partir de 1963, Jim Lawrence, déjà scénariste de BD, en assure l'adaptation. Il obtient le droit en 1969 d'inventer une suite aux aventures de l'agent secret.

L'australien John Mc Lusky en est le dessinateur jusqu'en 1963, date à laquelle il est remplacé par Yaroslav Horak, un mandchou australien de parents russe et tchécoslovaque. La série se termine en 1977.

Entre 1974 et 1979, le Courrier de l'Ouest a publié plus de 1500 bandes de James Bond. Elles correspondent à la première série dessinée par Mc Lusky (007 a le trait de Sean Connery) et au début de la seconde dessinée par Horak (au dessin très rude et physique).

Opera Mundi, qui distribuait ces bandes l'a hélas fait de façon banalisée, sans indiquer le nom des auteurs, ni le titre des épisodes, parmi lesquels figurent « L'homme au pistolet d'or », « Au service secret de sa Majesté », « Bons baisers de Russie », « On ne vit que deux fois ». L'agent 007 méritait mieux, car après tout, l'adaptation BD vaut bien celle, plus clinquante, du cinéma.

James Bond (GB - 1957) a d'abord fait l'objet d'un cycle de 13 romans d'espionnage très originaux écrits par Ian Fleming. Puis ce personnage a été le héros d'une bande dessinée dans les pages du London Daily Express. C'est Jim Lawrence qui en réalise de fidèles adaptations (Casino Royale sera le premier titre adapté) puis, qui après avoir épuisé la série, invente une suite à ces aventures. John Mc Lusky est en charge du dessin jusqu'en 1963, date à laquelle il est remplacé par Yaroslav Horak. La série s'est terminée en 1977.
En France Le Courrier de l'Ouest a publié plus de 1500 bandes de James Bond au cours des années 70. Il a également été publié par France-Soir et différents quotidiens régionaux à partir de 1965.
Il y aura ensuite des albums réalisés d'après ce personnage avec des aventures inventées par Doug Moench et un dessin de Paul Gulacy.
Les éditions Glénat ont édité en 1988 un album reprenant des épisodes de Yaroslav Horak. (L'homme au pistolet d'or - Tuer n'est pas jouer)
Dark Horse France a sorti en 1995 trois albums d'une histoire intitulée « La dent du serpent » (Moench/Gulacy).

Auteur de l'article : Arnaud


Plan du site | Partenaires | Contact

Cats Vlog - Acheter de l'OR - Dangers Alimentaires - DesignDesk

HarryPotterForever.org : La magie en un seul clic ! SciFi-Universe : La référence francophone de la Science-Fiction Stargate-Fusion : Stargate Sg1, Stargate Atlantis, Stargate Worlds StarWars-Universe : Star Wars, Jedi, Sith, Séries TV

© 1999-2017 JamesBond-fr.com

James Bond & 007 © Eon Productions Ltd. & Danjaq, LLC.
007 Gun Symbol Logo © 1962 Danjaq, LLC and United Artists Corp. All Rights Reserved.
James Bond 007 and Other Bond-related Trademarks TM Danjaq, LLC and United Artists Corp. All rights reserved.