Réalisateurs


Terence Young

Biographie

Terence YoungScénariste et réalisateur américain de son vrai nom Shaun Terence Young.
Né le 20 Juin 1915 à Shanghai, Chine.
Décédé le 7 Septembre 1994 à Cannes, Alpes-Maritimes.
Fils d'un commissaire britannique du secteur international de Shanghai, il a fait sa scolarité en Grande-Bretagne. A Cambridge, il révèle ses talents au rugby, ainsi qu'au tennis ou encore au cricket. En plus de ses activités sportives, il écrit des critiques de films dans le journal du campus et travaille, l'été, aux anciens studios BIP. Il s'intéresse bientôt à l'écriture de scénarios et devient l'un des meilleurs scénaristes de Grande-Bretagne. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Terence Young est parachutiste dans l'armée britannique. Blessé lors de la bataille d'Arnhem en Hollande, il est transféré à l'hôpital et soigné par Audrey Heenstra, que l'on connaîtra certainement mieux sous le nom d'Audrey… Hepburn ! Plus de vingt ans plus tard, en 1967, c'est elle qui sera sous "ses ordres" dans le film 'Wait until dark'. A la fin de la guerre, il revient à l'écriture avant de devenir l'assistant de réalisateurs tels que Jacques Feyder, Joseph von Sternberg et King Vidor. C'est en 1948 qu'il réalise son premier film 'One Night With You'. Parmi ses autres réalisations, on compte 'Valley of Eagles', 'The Red Berets' (sa première collaboration avec Richard Maibum et le producteur Albert R. Broccoli) et 'They Were Not Divided' avec Desmond Llewelyn. 'Mayerling' (1968), 'L'arbre de Noël' (1969) et 'Soleil Rouge' (1971). Mais c'est certainement ses 'James Bond' qui restent le plus dans les esprits. Il meurt d'une crise cardiaque.
A l'âge de 21 ans Terence Young entre dans le monde du cinéma en tant que script aux studios d'Elstree. Son premier scénario étant le film On the Night of the Fire (1940), dirigé par Ralph Richardson, il obtient par la suite sa première expérience de directeur artistique pendant la 1ère guerre mondiale. Sa carrière proprement dite en tant que directeur débuta en 1950 il écrivit lui-même le scénario, The Red Beret (Beret rouge) (1953), avec Alan Ladd louant la gloire des Etats Unis et de la Grande-Bretagne vainqueurs à la guerre. Les critiques contemporains ont désignés ce film comme étant le meilleur film d'action dirigé par Young. Young a dirigé trois des quatre premiers fims d'aventures de James Bond 007 contre Dr. No (1962), de Bons baisers de Russie (1963) et Opération Tonnerre (1965).

Réalisateur

La gloire est à eux (Men of Arnhem) (1946) avec Stanley Maxted, Allan Wood (également scénariste)
Étrange rendez-vous (Corridor of Mirrors) (1948) avec Eric Portman
One night with you (1948) avec Nino Martini, Patricia Roc
Les Quatre Plumes blanches (Storm over the Nile) (1955) avec Anthony Steel, Laurence Harvey
Au bord du volcan (Action of the Tiger) (1957) avec Sean Connery
La Blonde et les nus de Soho (Too Hot to Handle) (1959) avec Jayne Mansfield, Leo Genn
James Bond 007 contre Dr. No (Dr. No) (1962) avec Sean Connery, Ursula Andress
Bons Baisers de Russie (From Russia with love) (1963) avec Sean Connery, Pedro Armendariz
Guerre secrète (The Dirty Game) (1965) de Christian-Jaque, Werner Klingler avec Henry Fonda, Robert Ryan
Opération Tonnerre (Thunderball) (1965) avec Sean Connery, Bernard Lee
Atout cœur à Tokyo (1966) de Michel Boisrond avec Frederick Stafford, Marina Vlady (seulement scénariste)
Triple Cross (1967) avec Christopher Plummer, Romy Schneider
Seule dans la nuit (Wait Until Dark) (1967) avec Audrey Hepburn, Alan Arkin
Mayerling (1968) avec Omar Sharif, Catherine Deneuve (également scénariste)
L'Arbre de Noël (1969) avec William Holden, Virna Lisi (également scénariste)
De la part des copains (1970) avec Charles Bronson, Liv Ullmann
Soleil Rouge (1971) avec Charles Bronson, Ursula Andress
Cosa Nostra (The Valachi Papers) (1972) avec Charles Bronson, Lino Ventura
Liés par le sang (Bloodline) (1979) avec Audrey Hepburn, Ben Gazzara
La Taupe (The Jigsaw Man) (1983) avec Michael Caine, Laurence Olivier

Guy Hamilton

Biographie

Guy HamiltonMetteur en scène et réalisateur, américain, né le 16 septembre 1922 à Paris (France) de parents britanniques. Les huit premières années de sa jeunesse se passent entre la France et l'Angleterre, son père étant attaché de presse à l'ambassade de Grande-Bretagne à Paris. Il a débuté en France (1939), aux studios de La Victorine à Nice, comme assistant réalisateur auprés de Julien Duvivier pour “Untel père et fils”. Il rejoint Londres en 1940 et devient monteur aux actualités Paramount avant d’être mobilisé à la Royal Navy. Après la guerre, il devient assistant d’Alberto Cavalcanti, de Sidney Gilliat et surtout de Carol Reed avec qui il fera, Première Désillusion (1948), Le Troisième Homme (1949) et, Le Banni des Iles (1952). En 1952, il assiste John Huston sur “African Queen” avant de passer à la mise en scène avec L’assassin a de l’humour. Aprés les films, Un inspecteur vous demande et Les indomptables de Colditz. Ses compétences et sa réputation lui permettent de débuter à la réalisation en alternance avec Terence Young, les aventures de l’espion amateur de Martini dry avec une olive s’il vous plaît. Il signe ainsi en 1964, avec Goldfinger, l’un des épisodes les plus réussis de James Bond. Il filmera les adieux de Sean Connery à la série Les diamants sont éternels et honorera l’arrivée de Roger Moore avec L’homme aux pistolets d’or et Vivre et laisser mourir. Il mettra par la suite en scène, un autre espion, Harry Palmer, incarné par Michael Caine dans Mes funérailles à Berlin. Il affirme ses compétences à à travers deux films de guerre qui ne sont autre que La bataille d’Angleterreet L’ouragan vient de Navarone avant d’adapter deux romans d’Agatha Christie : Le miroir se brisa et Meurtre au soleil.

Assistant-réalisateur

1939 : Untel Père et Fils
1948 : Première Désillusion
1949 : Britannia Mews
1949 : Le Troisième Homme
1950 : The Angel with the Trumpet
1950 : Secret d'État
1951 : The African Queen
1952 : Le Banni des Iles

Réalisateur

1952 : L'Assassin a de l'Humour (The Ringer)
1953 : Le Visiteur Nocturne (The Intruder)
1954 : Un inspecteur vous demande (An Inspector calls)
1955 : Les indomptables de Colditz (The Colditz Story)
1956 : Charley Moon (Charley Moon)
1957 : Manuela (Manuela)
1959 : Un Brin d'Escroquerie (A Touch of larceny)
1959 : The Devil's disciple
1962 : Le Meilleur Ennemi (The Best of enemies)
1964 : L'Affaire Winstone (Man in the Middle)
1964 : Goldfinger (Goldfinger)
1965 : The Party's over
1966 : Mes funérailles à Berlin (Funeral in Berlin)
1969 : La Bataille d'Angleterre (Battle of Britain)
1971 : Les Diamants sont éternels (Diamonds Are Forever)
1973 : Vivre et laisser mourir (Live and Let Die)
1974 : L'Homme au pistolet d'or (The Man with the Golden Gun)
1978 : L'Ouragan vient de Navarone (Force 10 from Navarone)
1980 : Le Miroir se brisa (The Mirror Crack'd)
1982 : Meurtre au soleil (Evil Under the Sun)
1985 : Remo sans arme et dangereux (Remo Williams: The Adventure Begins)
1989 : Sauf votre respect (Try This One for Size)

John Glen

Biographie

John GlenRéalisateur, Chef monteur britannique.
Né le 15 Mai 1932 à Sunbury-on-Thames. est né le 15 mai 1932 à Sunbury on Thames en Angleterre.
John Glen débute en 1947, comme coursier pour les studios Shepperton. Il travaille ensuite dans des salles de montage de films puis il est engagé par les studios Nettleford puis le Group Three Production aux studios Beaconsfield. John Glen revient finalement aux studios Shepperton en tant que monteur-son. C'est dans les documentaires, puis dans les séries que John Glen perce vraiment. Très vite, il dirigera les scènes d'actions pour Destination Danger en 1961.
Il entre dans l'univers bondien à la suite du renvoi du responsable de la seconde équipe choisi initialement pour Au service secret de Sa Majesté. Même si le tournage a débuté depuis plusieurs semaines, peu d'images ont été tournées. Pourtant Glen doit s'en servir pour construire quelques scènes haletantes. C'est en partie à lui que l'on doit la scène mémorable de la poursuite en bobsleigh. John Glen est responsable de la deuxième équipe pour L'espion qui m'aimait et Moonraker. Il devient réalisateur pour Rien que pour vos yeux. Il travaille alors en étroite collaboration avec le producteur et coauteur Michael G. Wilson pour rendre le film plus réaliste.
John Glen réalise ensuite Octopussy, Dangereusement vôtre, Tuer n'est pas jouer et Permis de tuer. Les Bond réalisés par Glen sont connus pour leurs cascades spectaculaires et leurs scènes d'action époustouflantes.
John Glen a participé à de nombreux films en dehors de la série des Bond ; il a dirigé la deuxième équipe pour Le commando de Sa Majesté et Les oies sauvages, réalisé Aigle de fer 3 et Christophe Colomb.
Réalisateur

The Point men (2001)
Christopher Columbus : the discovery (1992)
L'Aigle de fer III (1991)
Permis de tuer (1989)
Tuer n'est pas jouer (1987)
Dangereusement vôtre (1985)
Octopussy (1983)
Rien que pour vos yeux (1981)

Monteur

Les Oies sauvages (1978), de Andrew V. McLaglen
Conduct unbecoming (1975), de Michael Anderson
A Doll's house (1973), de Patrick Garland
Pulp (1972), de Mike Hodges

Chef monteur

Le Commando de sa Majesté (1980), de Andrew V. McLaglen
Au service secret de sa Majesté (1969), de Peter Hunt

Michael Apted

Biographie

Michael AptedNé le 10 février 1941 à Aylesbury, Buckinghamshire, Grande-Bretagne. Michael Apted est un réalisateur, producteur, scénariste et acteur britannique.
Apted étudie d'abord le droit et l'histoire à l'université de Cambridge. Il commence sa carrière à la télévision en travaillant comme chercheur pour Granada Television, devenant finalement directeur de la station. Pendant cette période à Granada, il réalise plusieurs épisodes de Coronation Street.Certains d'entre eux ont remporté des BAFTA Awards et Michael Apted en a lui-même obtenu un dans la catégorie Meilleur réalisateur de série. Apted remporte plusieurs British Academy Awards, y compris une pour le meilleur réalisateur dramatique.
Il s'oriente vers le cinéma en 1973 et dirige son premier long métrage, Triple echo, dans lequel une jeune femme cache un déserteur en le faisant passer pour sa soeur. En 1979, il enchaîne avec Agatha, un drame interprété par Dustin Hoffman et Vanessa Redgrave et portant sur la mystérieuse disparition d'Agatha Christie en 1926. Il part aux États-Unis en 1980 et y dirige son premier film pour le cinéma, La Fille du mineur (Coal Miner's Daughter), qui reçoit plusieurs nomination aux Oscars. En 1987, Michael Apted se rend au Rwanda et au Kenya pour filmer Gorilles dans la brume avec Sigourney Weaver. Cette évocation de la vie de l'anthropologue Dian Fossey permet à l'actrice d'être citée à l'Oscar.
Le metteur en scène d'origine britannique se voit confier en 1999 la réalisation de Le Monde ne suffit pas. Le 29 juin 2003 il est élu président de la Director's Guild of America.

Acteur Rôle

Drôles d'espions (1985), de John Landis

Réalisateur

Plus jamais (2001)
Enigma (2001)
Le Monde ne suffit pas (1999)
Mesure d'urgence (1996)
Nell (1994)
Blink (1994)
Coeur de tonnerre (1991)
Incident a Oglala (1991)
35 Up (1991)
lass Action (1991)
Gorilles dans la brume (1988)
Toubib malgré lui (1987)
Gorky Park (1984)
Firstborn (1984)
Nashville Lady (1980)
Agatha (1978)
Le Piège infernal (1977)
Stardust (1974)
Triple echo (1973)

Producteur exécutif

Dracula (1992), de Francis Ford Coppola
The River Rat (1984), de Thomas Rickman

Lewis Gilbert

Biographie

Lewis GilbertCinéaste britannique né le 6 mars 1920 à Londres de parents comédiens. Il sera dès son plus jeune âge, aussi bien au cinéma qu’au théâtre, un acteur enfant célèbre dans son pays. Dans les années trente, il est engagé par Alexander Korda comme assistant réalisateur à la London Film. Il fait la guerre dans la RAF avant de rallier le Service Cinématographique de l’Armée de l’Air américaine, pour lequel il réalisera une série de courts métrages documentaires de 1944 à 1946. Il aborde enfin le long métrage en 1947. Dans les années cinquante, il acquiert ses lettres de noblesse en dirigeant, dans les trois genres spécifiques du cinéma britannique (le policier, la comédie, le film de guerre) quelques œuvres remarquées : Les bons meurent jeunes et L'assassin s'était trompé dans le premier; L'admirable Crichton, une nouvelle adaptation fort appréciée de la pièce célèbre de J. M. Barrie dans le second. Mais c’est surtout dans le film de guerre que Lewis Gilbert donne la pleine mesure de son talent : avec Le prisonnier fantôme, sur une affaire d’évasion authentique en Allemagne durant la guerre, Vainqueur du ciel, sur la vie de Douglas Bader, amputé des deux jambes au cours d’un crash dans les années trente et devenu l’un des as de la bataille d’Angleterre, Agent secret SZ, l’histoire de Violet Szabo, agent de l’Intelligence Service morte à Dachau, Coulez le Bismarck enfin, sur l’opération coordonnée par l’état-major de la marine britannique qui permit de détruire l’orgueil de la Kriegsmarine en 1941. Puis, c’est dans les années soixante une œuvre inspirée de la révolte du “Bounty”, Les mutinés du Téméraire, et un nouveau film de guerre sur la lutte politique dans le sud-est asiatique, La septième aube. Après Alfie le dragueur, son plus grand succès commercial, il est choisi pour diriger le cinquième film de James Bond avec Sean Connery, On ne vit que deux fois (dix ans plus tard, il en réalisera deux autres avec Roger Moore, L'espion qui m'aimait et Moonraker). Lewis Gilbert a également signé en 1961, 1971 et 1974, trois films sur un thème qui semble lui tenir à cœur, celui des amours d’enfants (Un si belle été, Deux enfants qui s'aiment et Paul et Michèle) ainsi qu’une relation presque documentaire de l’assassinat de Reynhardt Heydrich à Prague en 1942, Sept hommes à l'aube.

Réalisateur

1947 - The little ballerina
1950 - Once a sinner
1951 - There is another sun
1951 - Scarlet thread
1952 - Emergency call
1952 - Time gentlemen please !
1953 - Cosh boy
1953 - Johnny on the run
1953 - Le prisonnier fantôme
1954 - The sea shall not have them
1954 - Les bons meurent jeunes
1956 - L'assassin s'était trompé
1956 - Vainqueur du ciel
1957 - L'admirable Crichton
1958 - Agent secret SZ
1958 - Les larmes des orphelins
1958 - Visa pour Hong Kong
1960 - Coulez le Bismarck
1960 - Light up the sky
1961 - Un si bel été
1962 - Les mutinés du Téméraire
1964 - La septième aube
1966 - Alfie le dragueur
1967 - On ne vit que deux fois
1970 - Les aventuriers
1971 - Deux enfants qui s'aiment
1973 - Paul et Michèle
1975 - Operation daybreak
1976 - Seven nights in Japan
1977 - L'espion qui m'aimait
1979 - Moonraker
1983 - L'éducation de Rita
1989 - Shirley Valentine
1991 - Stepping out

Scénariste

Les Aventuriers (1970)
Agent secret S.Z (1958)

Producteur

L'Education de Rita (1983)
Les Aventuriers (1970)
Alfie, le dragueur (1966)

Irvin Kershner

Biographie

Irvin KershnerRéalisateur, Producteur, Acteur américain. Il est né le 29 Août 1923 à Philadelphie. Il a également été le professeur et mentor de George Lucas à la Southern University.
Irvin Kershner un diplômé de l'université de l'école méridionale de film de la Californie, Irvin Kershner a commencé sa carrière en 1950, produisant des documentaires pour le service d'information des Etats-Unis dans le Moyen-Orient. Il s'est tourné vers la télévision dans les années 50, dirigeant et photographiant une série de documentaires appelés "le dossier confidentiel".

 

 

 

Acteur Rôle

Angus (1995), de Patrick Read Johnson

Réalisateur

Robocop 2 (1990)
Jamais plus jamais (1983)
Star wars : Episode V - L'Empire contre-attaque (1980)
Les Yeux de Laura Mars (1978)
La Revanche d'un homme nommé cheval (1976)
Up the sandbox (1972)
Loving (1970)
L'Homme à la tête fêl