News


Littérature
Ian Fleming de retour en Action !
Ian Fleming de retour en Action ! Heureuse initiative à la Ian Fleming publication company : la réédition de deux des ouvrages les moins connus du créateur de James Bond en version luxe.

Poursuivant sa politique de réédition de l'intégralité des œuvres de Ian Lancaster Fleming, la maison d'édition propose donc aujourd'hui deux ouvrages peu connus, rédigé en pleine "BondMania" au début des années soixante.

Il s'agit là de deux récits réalistes, et non d'œuvres de pure fiction, montrant donc le Fleming journaliste en pleine action.

Il est à noter que ces deux titres ont bel et bien été traduits chez nous par PLON également dans les années soixante.

Le premier est le plus connu. Il s'agit donc des comptes-rendus rédigés par Ian Fleming lors de ses tours du monde des grandes capitales internationales, à la demande du rédacteur-en-chef du Sunday Times, journal dont il était encore rédacteur à l'époque. 

Fleming, qui avait décidément le chic pour trouver des titres percutants, a donc intitulé le recueil « Thrilling Cities ».

L'édition française d'époque, qui ne manquait pas de suite dans les idées, a décidé de le rebaptiser... « Des villes pour James Bond »...

Bien sûr, les villes mentionnées ont énormément changées en près d'un demi-siècle, mais c'est avant tout la prose de Fleming qui reste particulièrement jouissive. Son aptitude à aller "chercher la petite bête" partout où il passe, et son côté british très moralisateur (et parfois un peu vicieux aussi, il faut bien le dire) reste très contemporain.

Le second ouvrage est en quelque sorte une extension du roman « Les Diamants Sont Eternels ». 

Il s'agit de « The Diamond Smugglers » (correctement traduit cette fois par PLON en 66 sous le titre « Les Contrebandiers du Diamant »).

Une enquête policière passionnante dans les mines de diamants d'Afrique du Sud, où Fleming se rendit à l'invitation d'un des responsables locaux de la sécurité.

Il est intéressant de noter qu'un des premiers romans apocryphes qui devait précéder le Colonel Sun de Kingsley Amis en 1968 était signé d'un écrivain anglais établi en Afrique du Sud, Geoffrey Jenkins, et que son intrigue (que Fleming avait pu lire et approuver de son vivant) tournait elle aussi autour du trafic de Diamants au Cap... Hélas, ce roman-fantôme – intitulé PER FINE OUNCE – fût en définitive refusé par Gildrose.

Anecdote inèdite enfin rapportée par l'auteur de la préface de cette édition , l'un des arrières-petits-fils de l'écrivain lui-même , Fergus Fleming : en 1965 , on annonça dans la presse corporative que ' The Diamonds Smugglers ' serait bientôt adapté au cinéma et que son narrateur , le mysterieux ' John Blaize' ( notez les initiales... )  , deviendrait un personnage récurrent qui pourrait même marcher sur les illustres plates-bandes de 007 . L'écrivain Kingsley Amis devait rédiger un scénario et on allait voir ce que l'on allait voir ...Les annonces grandiloquentes se multiplièrent...Un temps . Et finalement , rien ne sortit de tout cela ...

Un éditeur français osera-t-il proposer une nouvelle édition de ces deux enquêtes journalistiques du père de James Bond ?

Kevin Collette - © MEDIA BIS 2009. Ne pas reproduire sans autorisation 

Remerciements : S.Skipwith, C.Turner – Ian Fleming publication.




News publiée par Agence Media Bis le 29 Jul 2009



Soyez avertis par e-mail lorsqu'une
nouvelle news est postée sur le site !



Commentaires



Content Management Powered by CuteNews



Plan du site | Partenaires | Contact


HarryPotterForever.org : La magie en un seul clic ! SciFi-Universe : La référence francophone de la Science-Fiction Stargate-Fusion : Stargate Sg1, Stargate Atlantis, Stargate Worlds StarWars-Universe : Star Wars, Jedi, Sith, Séries TV

© 1999-2022 JamesBond-fr.com

James Bond & 007 © Eon Productions Ltd. & Danjaq, LLC.
007 Gun Symbol Logo © 1962 Danjaq, LLC and United Artists Corp. All Rights Reserved.
James Bond 007 and Other Bond-related Trademarks TM Danjaq, LLC and United Artists Corp. All rights reserved.