News


Littérature
An Evening at the Bafta
An Evening at the Bafta "Vous êtes invité à une soirée James Bond privée au Bafta"
Voilà l'intitulé du carton reçu dans ma boite mail début octobre. Une entrée en matière mystérieuse qui, bien sûr, attisa ma curiosité.

' Vous êtes invité à une soirée James Bond privée au Bafta '. *

 Voilà l'intitulé du carton reçu dans ma boite mail début octobre. Une entrée en matière mystérieuse qui, bien sûr, attisa ma curiosité.

 Quoi de neuf en effet dans la galaxie James Bond 007 en cette fin d'année 2016 ?

 Une bombe : James Bond est mort de sa belle mort le 15 avril 2016.
 Ou plus exactement l'agent littéraire de Ian Fleming, le vénérable Peter Janson-Smith, qui parvint à vendre le tout premier roman de Fleming à un éditeur anglais moyennement enthousiaste – et qui le devint subitement à la vue de la courbe exponentielle miraculeuse des ventes de Casino Royale...

 Plus important : c'est Peter Janson Smith qui négocia habilement pour Fleming en 1961 les droits d'adaptation au grand écran de ses romans (parus... Et à venir, un concept totalement inédit à l'époque) avec les deux producteurs Albert Broccoli et Harry Saltzman, assurant à l'auteur – et à sa descendance - une manne astronomique jusqu'à leur mort.

 Et encore plus important c'est ce même Janson-Smith, avec l'accord de la famille Fleming, qui permit à de nouveaux auteurs de perpétrer les aventures de James Bond sous forme littéraire jusqu'à aujourd'hui.
De John Gardner à William Boyd, en passant par Raymond Benson ou Anthony Horowitz.
 Le gratin des auteurs de thrillers modernes s'est essayé à poursuivre l'œuvre de Fleming sous la houlette bienveillante de PJS, comme l'appelaient ses amis. 

Le 24 octobre dernier, à l'initiative de la productrice Barbara Broccoli – très proche du disparu, s'est donc tenue dans les salons feutrés du Bafta (l'équivalent Britannique des Academies Awards Américains – les Oscars, en clair -) à Londres une soirée commémorative privée ultra sélect où l'on croisait pêle-mêle la nièce de Ian Fleming, Mrs Kate Grimond, des grands noms de la littérature policière, des représentants américains de la Ian Fleming Foundation, Barbara Broccoli herself et une poignée de selected guests qui défilèrent devant un micro pour y égrener leurs souvenirs du cher disparu.
 Votre serviteur ayant l'insigne honneur d'être le seul et unique Français invité par Eon et la famille Fleming à y assister.

 Entre deux coupes de Champagne et trois canapés, les langues se sont déliées un tantinet.

 Aucun effet d'annonce tonitruante. Ce n'était ni le moment, ni l'endroit. Mais la confirmation à demi-mots de certains bruits de couloir, parfois exagérément déformés par les Tabloïds britanniques – et dont voici quelques morceaux choisis.

 Après un hommage plus ou moins solennel rendu au micro par diverses personnalités – dont la propre fille du défunt, ou encore le romancier américain Raymond Benson (tout étonné d'avoir été convié...), de petits groupes se sont formés pour converser joyeusement.

 Au bout de la cinquième coupe de Champagne, j'ai donc pu apprendre de la bouche de Corinne Turner herself (Chairwoman en chef des éditions Ian Fleming Publication) la confirmation que le sieur Anthony Horowitz – tout auréolé du succès rencontré avec son premier roman apocryphe James Bond, Trigger Mortis (alias Déclic Mortel, chez nous) allait donc bien rempiler pour livrer une seconde aventure.
 Délai d'attente, minimum deux ans, selon les dires de Me Turner.... Ça va être long !!! Scoop de la soirée, il semble que la guerre larvée que se livraient Eon et la Ian Fleming Publication company depuis des dizaines d'années ait enfin pris fin.

 Un carton du générique final de Spectre remercie gracieusement le clan Fleming pour avoir permis l'emprunt d'une séquence tirée du roman ' Colonel Sun ' (la séquence de torture dans le QG de Blofeld). Une photo commune de la soirée entre Barbara Broccoli, Kate Grimond et Corinne Turner, tout sourire, attestant du dégel radical entre les deux parties...

Une première dans toute l'histoire de la série depuis que les scénarii des nouveaux films sont écrits en comités restreints.
 Ce qui laisserait toute latitude à Eon pour des adaptations fidèles des nombreux romans apocryphes officiels publiés après la mort de Fleming (dont les droits tombent de toute façon automatiquement dans son escarcelle).

 Ah, si, une rumeur persistante quand même, le titre du prochain film pourrait être ' Shatterhand ' (un des noms d'emprunt de ce cher Ernst Stravro Blofeld chez Fleming.) mais affirmer de façon définitive que ce sera bien celui-là c'est un peu comme essayer de prédire avec précision le titre du Star Wars VIII...

 Si les deux frères (euh, sœurs !) ennemi(e)s enterrent enfin la hache de guerre après des années de bisbilles et de coups bas, c'est la porte ouverte à des adaptations en bonne et due forme des meilleurs nouveaux romans produits depuis la mort du créateur de James Bond.

 Bref, un bien bel hommage rendu à Peter Janson Smith sans qui – selon la formule consacrée - ' rien de tout cela n'aurait été rendu possible '...

 

Remerciements : Me Barbara Broccoli, Me Corinne Turner
Crédits Photos : Media – Bis, Mrs K. Mantell (ne pas reproduire sans autorisation)

Kevin B. Collette, en direct du Bafta




News publiée par Emiel le Saturday 5 November 2016 à 11:36



Soyez avertis par e-mail lorsqu'une
nouvelle news est postée sur le site !



Commentaires



Content Management Powered by CuteNews



Plan du site | Partenaires | Contact

Cats Vlog - Acheter de l'OR - Dangers Alimentaires - DesignDesk

HarryPotterForever.org : La magie en un seul clic ! SciFi-Universe : La référence francophone de la Science-Fiction Stargate-Fusion : Stargate Sg1, Stargate Atlantis, Stargate Worlds StarWars-Universe : Star Wars, Jedi, Sith, Séries TV

© 1999-2017 JamesBond-fr.com

James Bond & 007 © Eon Productions Ltd. & Danjaq, LLC.
007 Gun Symbol Logo © 1962 Danjaq, LLC and United Artists Corp. All Rights Reserved.
James Bond 007 and Other Bond-related Trademarks TM Danjaq, LLC and United Artists Corp. All rights reserved.