News


Casino Royale
Casino Royale : Critique française No2
Casino Royale : Critique française No2 Voici la deuxième critique de Casino Royale par Guillaume T, l'un des responsables de JamesBond-fr.com. Possibles spoilers.

« Bienvenue à Paris M. Bond »
Aujourd’hui, mardi 007 novembre à 10h00, avait lieu la projection de presse française unique et exceptionnelle de Casino Royale. C’est sur les Champs-Elysées, au cinéma UGC Normandie, que toute la presse française s’est réunie pour voir le 21ème opus de la franchise 007. L’un des responsables de JamesBond-fr.com, Guillaume T, s’est rendu sur les lieux. Compte-rendu.

Casino Royale… Que dire… Par où commencer ?!

Tout d’abord, ce film met en scène un nouvel acteur dans la peau de James Bond, Daniel Craig. Souvent dénigré mais pas égalé c’est le moins que l‘on puisse dire… Sean Connery était bon mais là, Craig est excellent ! Le Bond à l’état pur, froid et impitoyable. L’image parfaite de l’homme imaginé par Sir Ian Fleming.
Le Bond du début ne ressemble pas à celui de la fin. L’énigmatique Vesper Lynd qui passe sur son chemin, James en tombe littéralement amoureux. Son « cœur de pierre » se fend et son « armure » tombe.

Vesper Lynd interprétée par la ravissante française Eva Green, fille de Marlène Jobert, est l’une des Bond Girls les plus importante de la saga. Son rôle, celle de « banque » du MI6. Elle veille sur Bond lors de la longue, très longue partie de Poker, six heures. L’aventure qui commence sera parsemée d’embûches. En tout cas, Green est parfaite, un choix on ne peut plus judicieux !

Sa concurrente directe, la sublime Caterina Murino. Nommée Solange dans le film et petite amie de Dimitrios, celle-ci tombe sous le charme de Bond. Ceci lui jouera toutefois des tours. Moins « affichée » que Vesper mais néanmoins efficace.

Le Chiffre… Magnifiquement interprété par Mads Mikkelsen. Il reprend à quelques détails près, le personnage imaginé par Fleming. Moins « gros » mais toujours avec ses problèmes respiratoires, d’où l’utilisation à plusieurs reprises de sa ventoline dans le film. Une autre particularité, son œil gauche où des larmes de sang peuvent couler...
James n’a qu’à bien se tenir surtout lors d’une scène qui donnera des frissons aux hommes…

Dame Judi Dench est M pour la cinquième fois de suite. Nous voyons là une M très autoritaire que Bond ne suivra pas toujours. Elle incarne toujours à merveille son personnage et est très présente dans le film. Normal, il faut bien encadrer les jeunes 00...

Reste les personnages secondaires tout de même importants comme Mollaka (Sebastien Foucan) où Bond fait une course-poursuite mémorable contre lui, le sombre Dimitrios (Simon Abkarian), la jolie mais cruelle Valenka (Ivana Milicevic), un Felix Leiter noir (Jeffrey Wright), Mathis (Giancarlo Giannini) ou encore Mr White (Jesper Christensen), auquel la fin du film présage un signe pour Bond 22...

Le scénario est d’une qualité telle que rien n’est oublié. Neal Purvis, Robert Wade et Paul Haggis se sont surpassés. Les idées principales du roman originel sont gardées. Pour ne rien dévoiler, je vous laisserais découvrir le scénario par vous même…

Martin Campbell revient pour la deuxième fois en tant que réalisateur d’un film de James Bond. Après Goldeneye, il prouve encore une fois qu’il est très à l’aise dans les films de la franchise. Pour la réalisation rien à redire, c'est impeccable.

Les musiques de David Arnold sont magnifiques. Sans aucun doute la meilleure Bande-Originale d’un film de 007. Le James Bond Thème revient sous une forme que l’on croyait disparue. Cette version rappelle énormément celle de John Barry.
Le thème de Chris Cornell « You Know My Name » tombe à point nommé dans un générique très… nostalgique ! D’ailleurs, ce dernier est précédé du gunbarrel qui annonce le passage du noir et blanc à la couleur.

Bilan. Michael G. Wilson et Barbara Broccoli ne se sont pas trompés. Tous leurs choix, parfois contestés, donnent au final le film le plus réussi de la saga James Bond. C’est une certitude !
Ce film est grand, très grand… Au point d’en faire applaudir tous les journalistes présents à cette séance à la fin de la projection.

« James Bond reviendra »

Casino Royale : Sortie nationale le 22 novembre

© Guillaume T / JamesBond-fr.com 2006




News publiée par Guillaume le Tuesday 7 November 2006 à 21:12



Soyez avertis par e-mail lorsqu'une
nouvelle news est postée sur le site !



Commentaires



Content Management Powered by CuteNews

Checker Shells